La cantine

En dehors de l’assiette, d’autres paramètres entrent en ligne de compte dans la qualité d’une cantine scolaire. Le Conseil National de la Consommation (CNA) estime que l’environnement doit être pris en compte et a des effets sur la consommation des aliments en milieu scolaire.

Dit autrement, un chahut généralisé peut donner des maux d’estomac aux écoliers (et au personnel de cantine) et par voie de conséquence à la maîtresse de l’après-midi !

Le CNA a donc recommandé que la salle de cantine soit agréable, le mobilier ergonomique, la vaisselle adaptée et même le niveau sonore contrôlé.

Il insiste sur le calme rendu possible par la dimension des locaux et leur insonorisation, l’encadrement des enfants : un adulte formé et motivé par table (!) et l’organisation générale de l’interclasse : moments de détente avant et après les repas consacrés de préférence à l’hygiène corporelle (mains et dents).

Durée des repas. L’Education nationale s’est fendue d’une belle circulaire (25 juin 2001) prévoyant que la durée du repas soit d’environ 45 minutes et en tout cas pas inférieure à 30 minutes, sans compter l’attente éventuelle pour le service. Idéalement, la durée d’un repas scolaire devrait se situer entre 45 et 55 minutes pour des enfants d’âge maternelle (service à table), 30 et 45 minutes pour les enfants d’âge élémentaire (service à table) et 20 minutes minimum après le passage au linéaire de service (self-service) pour les collèges et lycées.

Nouveauté 2012 : 90 minutes de pause dans le Primaire ? Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, a écrit une lettre, cosignée par George Pau-Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative, au personnel de l’Education nationale qui détaille les aménagements apportés à la rentrée 2012, avec notamment le souhait d’une pause à la mi-journée qui “ne soit pas, autant que possible, inférieure à 90 minutes” dans le Primaire.

Il est même prévu que le personnel chargé de l’accueil en nombre suffisant (hum !) facilite le service et la circulation dans les salles : curieusement, le libre-service est encouragé.

Malheureusement, la réalité est très loin de ces beaux principes, particulièrement en école élémentaire où on trouve parfois un encadrant pour 50 élèves déchaînés (et même 80, un record ?), le tout dans des locaux plus ou moins vétustes et dans un bruit assez terrible pour les nerfs de tout le monde.

Embétant : un établissement sur cinq ne dispose ni savon, ni mode séchage. Bonjour l’hygiène !

59,6% des élèves en secondaire disent déjeuner en moins de 20 minutes. Seuls 1 sur 3 déclarent que c’est un endroit agréable. Neuf écoliers du primaire sur dix et sept élèves sur dix dans le secondaire considèrent que le restaurant scolaire est bruyant. En secondaire, 1 collégien ou lycéen sur 2 sort de la cantine en ayant faim. Enquête réalisée par l’association CLCV,

En cas de dérive, fréquente en Primaire, il faut faire appel aux parents d’élèves pour sensibiliser le Maire à ses obligations qui, même si elles restent vagues, l’engagent néanmoins en cas de problème. Le recours aux associations de parents d’élèves est conseillé.

En collège et lycée, c’est souvent le temps d’attente au self qui pose problème et ampute trop le temps dévolu au repas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

vingt − quatorze =

www.cantinescolaire.net © 2017 | ce site est indépendant et non officiel Frontier Theme